Recherche d'Images d'Objets du Système Solaire

Recherche d'Images d'Objets du Système Solaire Documentation pour le Recherche d'Images d'Objets Système Solaire

Documentation pour le Recherche d'Images d'Objets Système Solaire

Cette page fournit la documentation pour le page recherche d'images d'objets du système solaire (RIOSS). Contrairement aux pages de recherche d'images astronomiques régulières, qui vous permettent la recherche d'image à un RA et Dec fixe, RIOSS vous permet de rechercher dans les archives astronomiques des images d'un objet en mouvement. Il existe actuellement quatre méthodes de recherche:

Toutes ces méthodes renverra une liste des images qui contiennent l'objet. Documentation pour la page de retour de recherche peut être trouvée ci-dessous.

Actuellement, RIOSS cherchera des images des telescopes des instruments suivantes: MegaCam et CFH12K sur CFHT, SuprimeCam et Hyper Suprime-Cam sur Subaru, GMOS sur Gemini, WFPC, WFPC2, STIS, NICMOS, ACS, et WFC3 sur HST, WFI, VIMOS, VIRCAM, SUSI/SUSI2, FORS1/2, EMMI, EFOSC, OmegaCAM, HAWKI, et NAOS/CONICA sur les telescopes d'ESO, et plusieures instruments du NOAO (soit: DEcam, Mosaic, SOAR/SOI, NEWFIRM, MiniMo), en incluant WIYN/ODI, WFI sur AAT, NEAT, INT, WHT et JKT, WISE, et les images du SDSS. Il ya un total de 8 millions d'images dans la base de données. D'autres archives seront ajoutées dans le futur.

Rechercher par nom de l'object

Cela vous permet d'entrer le nom d'un objet et de rechercher pour les images. Il ya trois générateurs d'éphémérides:

Dans les deux premiers cas, le RIOSS prend le nom vous offre et interroge le service externe sélectionné; le service renvoie ensuite une éphéméride. En général, ces services ont une limite pour le nombre d'epoques qui peuvent être interrogés à la fois, donc ce processus peut prendre un certain temps. Par contre si l'option CCDA est sélectionnée, les éléments orbitaux sont recherchées dans une base de données local (une copie du base de données du MPC qui est régulièrement mis à jour). Ces éléments orbitaux sont transmises au logiciel orbfit qui génère un éphéméride. L'éphéméride est alors comparé avec la base de données qui répertorie les images. Les noms d'objets doivent être saisies de manière que ces services peuvent comprendre. Le MPC, par exemple, peut être sensible à la casse. si vous avez des doutes sur l'exactitude ou l'autre de générateur d'éphémérides ou leurs capacités à analyser le nom de l'objet, vous devriez générer vos propres éphémérides et le soumettre à l'option Rechercher par éléments orbitaux

Rechercher en extrapolant à partir d'un arc

Cette méthode vous permet d'entrer une série d'observations. RIOSS détermine une orbite à ces observations, produit une éphéméride basée sur cette orbite et poursuit sa recherche sur l'éphéméride pour les images. Il ya deux routines pour la détermination orbitale:

  • Le New Object Ephemerides du Minor Planet Center. Celui-ci utilise une détermination orbital Väiäslä. Il doit être utilisé pour les astéroïdes du ceinture principale. Si cette option est sélectionnée, les observations sont soumises au MPC qui fait la détermination orbital et retourne une éphéméride.
  • Le logicel "fit_radec" de Bernstein & Kushalani, optimisé pour les objets du ceinture Kuiper, mais non pour astéroïdes de la ceinture principale. Dans ce cas, le montage est fait sur les ordinateurs du CCDA

Encore une fois, si vous eprouvez des doutes sur l'exactitude de l'un ou l'autre de ces logicels (lesquelles ne sont pas maintenu par le CCDA), vous devriez générer vos éphémérides vous-même et le soumettre à l'option Rechercher par éphéméride.

Rechercher à partir d'un ensemble d'éléments orbitaux

Cette methode vous permet de fixer les éléments orbitaux. Ces éléments orbitaux sont soumis ou logicel orbfit qui génère un éphéméride.

Rechercher à partir d'une éphéméride que vous fournissez

Bien que cette méthode est moins pratique que les autres méthodes, il a l'avantage qu'elle ne se fie pas sur des logiciels externes. Vous fournissez une série de temps, RA et Dec et RIOSS recherche dans sa base de données pour des images . Chaque ligne doit comprendre trois colonnes séparées par un ou plusieurs espaces. Les colonnes doivent être temps, RA, Dec

Le temps peut être spécifié dans l'un des formats suivants:

YYYYMMDDHHMMSS
YYYY-MM-DD HH:MM:SS
YYYY/MM/DD HH:MM:SS
YYYY-MM-DDTHH:MM:SS
YYYY/MM/DDTHH:MM:SS

Ainsi, les exemples suivants sont permis (et équivalents):

19680117053522
1968-01-17 05:35:22
1968/01/17 05:35:22
1968-01-17T05:35:22
1968/01/17T05:35:22

Par contre, vous pouvez utiliser les Jours julien ou Jours juliens modifié (MJD).

2439872.7328935185
39872.2328935185

Pour RA et Dec, utilisez n'importe lequel des formats suivants:

HH:MM:SS.SS     DD:MM:SS.SS
HHhMMmSS.SSs    DDdMMm.SS.SSs
DDD.DDDDDDDDD   DD.DDDDDDDDD

mais non:

HH MM SS.SS DD MM SS.SS

espaces ne sont pas autorisés à l'intérieur d'une coordonnée Les exemples suivants sont permis:

12:34:56
12:34:56.7
12:34:56.78
12:34:56.789
12h34m56.789
188.7366209

Notez que si un RA est donné en format sexagésimal, il est supposé être en heures, mais si donnée au format décimal, il est supposé être en degrés.

Aucune vérification n'est faite sur les éphémérides. Il appartient à l'utilisateur de faire en sorte que les valeurs sont raisonnables, et que les observations sont dans l'ordre chronologique.

D'autres paramètres

Il existe d'autres paramètres communs à toutes les fonctions de recherche.

Intervalle de dates:
Vous pouvez spécifier une intervalled de dates à rechercher. Les dates peuvent être spécifiées dans les mêmes formats que dans la Recherche par éphémérides ci-dessus. La plage de dates sera arrondi au nombre entier le plus proche le jour. Si l'intervalle de dates est plus petite, la recherche prendra moins de temps. Si vous laissez les dates vides, ils seront par défaut le dates du premier et du dernière images disponiblesdans la basse de données. L'intervalle de dates pour la methode Recherche par éphémérides ont les première et dernière dates dans les éphémérides

Incertitude de position
Si cela est laissé vide ou mis à zéro, seules les images qui contiennent réellement le RA et Dec de l'objet seront retournées. Si cela est réglée sur une valeur différente de zéro, les images qui se trouvent à proximité de la position prédite de l'objet (mais qui ne chevauchent pas la position) sera également retourné. L'incertitude de position est traité comme une rectangle avec centrée sur la véritable position avec des côtés deux fois la taille spécifiée.

Évidemment, les incertitudes de position véritables sont mieux représentées par ellipses, et les incertitudes de position varient avec le temps. certains des générateurs éphémérides derrière les fonctions de recherche décrits ci-dessus produisent d'ellipses d'erreur valables. D'autres ne le font pas. Reduire les incertitudes en forme de rectangle représente un compromis. A noter également, tandis que l'etendu des images est connue dans certains cas à une très grande précision (par exemple les images MegaCam qui ont été traitées avec MegaPipe) d'autres sont connus à précision plus faibles (par exemple, la plupart des archives CFH12K)

Résoudre à l'extension d'image:
Par défaut, la recherche renvoie uniquement un lien vers l'image complète. Téléchargement de tous une image MegaCam (300Mb, comprimé) peut prendre un certain temps. Réglage "détermination à extension" sur "Oui" signifie que lorsque une image est trouvé, une deuxième recherche est effectuée afin de déterminer quelle CCD se trouve l'objet en question. Un lien vers cette cette est ensuite retourné. Si l'incertitude de position est importante, il est possible que de nombreuses extensions vont se situer dans la région. Dans ce cas, toutes les extensions correspondantes sont retournées. Il est également possible, si l'incertitude de position est faible que cet objet peut se situer dans l'espace entre les capteurs CCD. Dans ce cas, seul le lien à l'image entière est retournée. Faire cette deuxième recherche ralentit la recherche. Seules les images MegaCam sont résolus de cette manière.

Résoudre à X,Y:
Si cette option est activée, l'emplacement prévu de l'objet dans une image sont données en valeurs de pixels. Seules les images MegaCam sont résolus de cette manière. Cette recherche secondaire ralentit également la recherche. Changer "Résoudre à X,Y" pour "oui" définit également "Résoudre à l'extension d'image".

Pages des resultats

La première étape consiste à générer une éphéméride. Cela se fait par une variété de méthodes comme indiqué ci-dessus. Sauf pour la methode "Recherche par éphémérides", l'éphéméride est généré à 24 heures d'intervalle.

Une fois que la première étape, celle de la génération d'un éphéméride, a été accompli, la prochaine étape est de faire correspondre le éphémérides à la base de données des images. L'éphéméride est convertie en une table temporaire dans la base de données table. Chaque intervalle dans les éphémérides devient une ligne dans la table, avec début et de fin et les positions. Un cadre de délimitation est généré pour chaque rangée, qui couvre la durée totale en temps et en position. Pour accélérer le processus, ce boîte englobante est exprimée en jours entiers (pour l'époque) et degrés entières (pour la position). Lorsque l'objet se déplace à travers le premier point d'Aries, deux rangées sont ajoutés, chacune description de de la position de l'objet de l'un ou l'autre côté du méridien céleste. Si l'intervalle de temps s'étend sur plusieurs jours (par exemple si l'utilisateur a généré éphémérides été produites à des intervalles hebdomadaires), des lignes supplémentaires, une par jour, sont ajouté à cette table. Cette table temporaire est relativement léger. Si l'éphéméride est échantillonné par jour, un peu moins de 8000 lignes suffisent à couvrir le laps de temps à partir de la première image de la base de données RIOSS jusqu'au présent. Construire la table temporaire prend 2-3 secondes pour un durée de 20 ans.

Ensuite, RIOSS fait la correspondance entre la table d'éphémérides et la table d'images; Dans la terminologie des bases de données relationnelles, une "jointure" est faite. Le boîtes englobantes de positions entiers de la éphémérides et les images sont triés d'abord. Si l'un des boîtes englobantes du éphéméride correspond de l'image, la position de l'objet est calculée avec plus de précision au temps precis du centre du temps de pose de l'image par interpolation linéaire de la éphéméride. L'interpolation linéaire est la essentiel pour que les requêtes soient rapide. Faire une prédiction orbital complet pour chacun des images n'est pas possible. L'interpolation est suffisamment précise pour la majorité des requêtes, où l'objet se déplace lentement ou dans un assez ligne droite. Pour les objets plus rapides, celles plus proche de la terre il peut être nécessaire de fournir les éphémérides échantillonnées à des pas de temps plus courtes. Si une méthode spline est utilisée, (plutôt que interpolation linéaire), la localisation est plus précis, mais seulement par quelques pour cent et à un coût de calcul considérable. Une correspondance typique prend 3 secondes pour une éphéméride de 20 ans à 8 million d'images.

La page de resultats renvoie d'abord quelques informations sur la génération d'éphémérides et base de données d'interrogation. Cela peut être quasiment instantanée ou prendre jusqu'à une minute. En générale, la correspondance prend 3 secondes à moins que les casses "Résoudre à..." n'aient été cochéees. Chacun des ces options généralement rajoute un seconde par image trouvée.

Les liens dans le table des resultats sont des liens directs vers les données, si celles-ci se trouvent au CCDA ou des liens vers un page de recherche externes, pour les autres données, Les liens directes utilisent la fonction données web du CCDA.

SSOIS fournit également un lien qui renvoie une liste de tous les images dans la base de données de SSOIS à ce RA et Dec, permettant potentiellement que l'objet en mouvement dans les images est en fait en mouvment.

En plus des liens de données, il ya deux autres boutons. En cliquant sur le premier bouton renvoie un fichier "régions" qui peut être utilisé pour le programme d'affichage d'image ds9. Cela vous donnera une ligne indiquant l'orbite interpolée et les cercles indiquant les positions de l'objet sur les images correspondantes. Le deuxième bouton vous donne une courbe montrant l'orbite de l'objet avec une ligne avec des cercles rouges indiquant la localisation d'images correspondant.

Pour des infromations plus amples sur la démarche du RIOSS, veuillez consulter l'article suivante: : Gwyn, Hill and Kavelaars (2012). SVP, citez cette l'article dans vos publications

Si vous avez utilisé les installations du CCDA pour votre recherche, s'il vous plaît inclure la mention suivante : Cette recherche a utilisé les installations du Centre canadien de données astronomiques exploité par le Conseil national de recherches du Canada, avec le soutien de l'Agence spatiale canadienne.